Rechercher

Lancée il y a de cela sept ans, Energy and Services est une société évoluant dans le

domaine de l‘énergie solaire, dirigée par Madame Kadidiatou Haezebrouck/Tao, électrotechnicienne de formation.  Madame Haezebrouck est aussi spécialiste dans la gestion et la maintenance des installations électriques et industrielles et mère de trois enfants. Convaincue de l’importance de l’accès de l’énergie solaire pour le développement économique et surtout celui des femmes, dans cet entretien accordé à Ecodufaso, elle décrypte les technologies développées par sa société dans ce sens.


Il y a quelques jours vous avez formé un groupement  de femmes à Ouahigouya. Est-ce une autre flèche à votre arc ?

Energy and services depuis sa création s’appuie vraiment sur la formation axée sur notre domaine d’intervention qui est très innovant et évolutif. Nous sommes régulièrement en train de nous renouveler dans les solutions. Grâce à nos partenariats avec les fabricants nous nous mettons régulièrement à jour sur les solutions. C’est pourquoi la formation occupe une place entière à Energy and Services. Ce, non seulement pour les travailleurs et aussi pour les clients. Nous disposons d’une salle de formation à cet effet qui nous permet de faire des propositions de formations à des groupements et associations de femmes ou des personnes qui veulent maîtriser nos solutions.

Comme dans bien de nombreux domaines d’activités, il y a peu de femmes chef d’entreprises qui dirigent des sociétés telle que la vôtre dans votre domaine d’activité. Quel a été votre parcours ?

J’ai fait des études techniques au lycée technique de Ouagadougou. Elles ont été sanctionnées par un Bac F3. Après cela,  j’ai suivi des études universitaires à l’université Polytechnique de Bobo Dioulasso où je me suis spécialisée en Génie Electrique option Electro Technique. A l’issu de cela j’ai suivi une formation pratique au Pays Bas dans le domaine de la production de l’énergie à l’université Fontys.  J’ai aussi étudié au 2ie  pour l’ingénierie des travaux en  gestion et la maintenance des installations électriques et industrielles.

Pour ce qui concerne l’énergie solaire, j’ai fait des certifications avec des fabricants. C’est la raison pour laquelle nous sommes distributeurs de Victron Energy, GRUNDFOS et surtout partenaire de Lorentz, JA Solar et Fronius.

En s’inspirant de votre expérience personnelle, quel pourrait être la contribution de l’énergie solaire pour le développement économique et précisément celui des femmes burkinabè ?

L’on ne peut pas parler de développement sans parler d’énergie. Le développement est fondamentalement lié à l’énergie. La disponibilité, le coût et l’accès à l’énergie. Aujourd’hui, quel que soit le domaine dans lequel tu veux exercer, tu as besoin d’énergie. Les commerces, les systèmes de productions de valeurs ajoutées sont liés à la disponibilité de l’énergie.

Mais, l’on constate que les femmes sont souvent mises en marge de cette question de l’énergie pour le développement. Pourtant, il est perceptible que les femmes sont celles qui exercent le plus dans tous ce qui est transformation des produits agricoles, salon de coiffure, atelier de couture, conservations de produits agricoles. Ces activités peuvent se retrouver marginalisées et appauvries si je ne m’abuse par cette question d’accès à l’énergie.

C’est pourquoi au niveau de Energy and Services, toutes les solutions que nous mettons à la disposition des clients peuvent être utilisées par les femmes pour apporter une valeur ajouter à leurs activités économiques.

jLe pompage solaire par exemple est très utile aux femmes qui exercent dans la production maraichère et celles qui sont dans l’agriculture. Cela leur permet d’avoir des systèmes autonomes fonctionnels adaptés à leur état souvent changeant (ndlr : femmes enceintes). Les solutions d’énergie solaire changent de façon fondamentale les activités économiques des femmes.

Faut-il le rappeler vous évoluez dans un domaine constamment en évolution. A ce sujet, quels sont les défis auxquels vous faites régulièrement face au quotidien ?  

Notre pays est l’un des premiers à s’engager fortement pour rendre accessible l’énergie solaire grâce à la détaxe des produits solaires. Les défis rencontrés portent notamment sur l’exigence de la qualité de ces produits.

Il y a aussi la vulgarisation de nos solutions. C’est-à-dire comment faire de telle sorte que nos solutions développées au profit des femmes par exemple soient vulgarisées. Cela constitue un défi très important que nous voulons relever. Au vu de la dynamique lancée par les plus hautes autorités en matière de politiques de promotions de l’énergie solaire, ainsi que la faiblesse du taux d’électrification qui reste faible au Burkina Faso, nous voulons véritablement nous aligner en faisant d’avantages la promotion de nos solutions.

Mis à jour : juil. 8




En Afrique de l'Ouest, le Burkina Faso joue un rôle important dans l'émergence d'un marché régional de l'électricité reliant le Sahel à la Côte d'Ivoire et au Ghana. Malgré cela, le pays a un taux d'accès national à l'électricité de 18,8%. C'est connaissant cela que  le projet REACT -Electrification Efficace a été conçu.

REACT EEP est programme financé par l'ambassade de Suède au Burkina Faso. Ce programme est le résultat d'une demande faite par le ministère de l'énergie à l'ambassade de Suède au Burkina Faso pour soutenir l'installation de systèmes PV solaires pour les ménages et les PME dans les zones urbaines et périurbaines de Ouagadougou.

Il s'agit d'un projet pilote qui permettra aux ménages et aux petites et moyennes entreprises (PME) d'accéder à l'énergie solaire en tant qu'installations primaires ou secondaires. Cela complétera la capacité d'approvisionnement en électricité à Ouagadougou, afin de permettre une augmentation de l'approvisionnement énergétique des industries et d'accroître l'accès à l'électricité en milieu rural pour le développement de l'économie locale. La subvention qui sera fournie aux ménages est de 30% et pour les PME, de 20% PMI pour l'acquisition d'équipements.


Pourquoi le solaire

Chaque année, le Burkina Faso reçoit entre 3 000 et 3 500 heures d'ensoleillement maximum, ce qui peut générer en moyenne 5,5 kWh / m2 par jour, selon les normes d'un pays tropical où l'irradiation solaire est généralement élevée, ce potentiel solaire est assez élevé. Selon l'Union Européenne les systèmes hors réseau décentralisé, principalement solaire, serait la solution optimale pour 65% des ménages sans accès à l’électricité au Burkina Faso. 

En plus du potentiel de production, les systèmes photovoltaïques solaires sont déjà déployés pour répondre à un large éventail de besoins des ménages, y compris l'éclairage de base et l'alimentation de petites charges comme les radios et la recharge de téléphone. D'autres systèmes plus importants peuvent alimenter des systèmes de réfrigération, de pompage d'eau, de télévision et de communication et jouer un rôle essentiel dans l'émergence de petites et micro-industries dans les zones urbaines, périurbaines et rurales du Burkina Faso.




Les bénéficiaires

  • Les ménages dans les zones urbaines et périurbaines de Ouagadougou.

  • PME et PMI


© 2020 Energy and Services